Abo ou aboz :
Crédits achetés à un BBS pirate permettant de télécharger un certain nombre de logiciels. Exemple : Pour 800 francs par mois vous pouvez télécharger 1 Giga bits de logiciels, jeux, piratés.

Appz :
Terme désignant des applications piratées, vient de l'association entre "apps" diminutif de "application" et de "warez", il existe aussi "gamez", "ftpz", etc...

APP :
Agence pour la protection des programmes.
Association offrant aux programmeurs la possibilité de protéger leurs oeuvres, leurs logiciels. Daniel Duthil est le créateur/responsable de l'agence depuis 1982. - Interview -

Arpanet :
Ce réseau expérimental a été mis en place par l'armée américaine, sous l'égide du DARPA. Dés 1969, ce petit Internet avait pour but la transmission de données par paquet L'idée était de palier les problèmes de communication en cas de conflit nucléaire. Les premiers protocoles de l'Internet y seront testés.

Abandonware :
C'est le fait qu'un éditeur de jeu vidéo décide de faire don d'un de ses plus vieux jeux. Il peu donc être téléchargé en toute légalité. Très souvent utilisé dans le petit monde de l'émulation de console de jeux.

BBS :
Bulletin Board System. Site sur un sujet particulier. Pour joindre un BBS il faut utiliser un numéro de téléphone dédié à ce BBS qui vous connectera à la machine hébergeant ce board.

Bêta-testeur :
Personne qui teste des versions "Bêta" de logiciel, les versions "Bêta" sont des versions avec toutes les fonctionnalités mais où la phase de test est inachevée. Le Bêta Test est la dernière étape avant la commercialisation ou la diffusion. Dans les versions "Bêta" seuls les bugs sont corrigés, il n'y a pas de grosses modification qui sont apportées. Il existe aussi les versions "Alpha" qui sont des versions non finalisées ou toutes les fonctionnalités ne sont pas apportées. Elles peuvent subir de grosses modifications et servent à tester les premières ébauches.

Blue box :
Moyen technique pour pirater les télécommunications. Utilise des fréquences numériques afin de détourner les commutateurs téléphoniques et donc de ne pas payer les communications.

BSD :
Berkeley Software Distribution.
Le sigle BSD désigne toute une famille d'Unix originaires de l'Université de Berkeley. Les premières versions tournaient sur des VAX ou des PDP-11 (Digital Equipment). Porté sur PC (i386) sous le nom 386BSD. une version freeware est distillée dans les moteurs FreeBSD, NetBSD et OpenBSD. C'est a BSD que l'on doit les sockets (TCP/IP).

BSA :
Business Software Alliance.
Association très controversée dans la lutte contre les pirates de logiciels sur le web. Elle est financée par de grosses sociétés éditrices de logiciels (Microsoft, Corel, ...) Dans certains pays elle a été rendue illégale (Belgique). Elle n'a aucun pouvoir légal en France.

Black box :
C'est le moyen hardware du piratage des télécommunications. Un boîtier (noire) bourré d'électronique qui pouvait faire croire que votre ligne téléphonique était occupée ou simulait l'absence du décrochage de la ligne. Beaucoup de fantasme perdure sur le web au sujet des box.

Black Hat Briefings :
Rassemblement de hackers se déroulant à New York en Juillet. Le BHB Précède le DEF CON de Las Vegas.

BCRCI :
Brigade centrale de la repression du crime informatique. police spécialisé dans la lutte de la cyber criminalité en France.

Board :
Autre terme désignant un BBS, ou alors un forum des news sur internet.

Busted :
Terme désignant l'arrestation d'un pirate par la police. Il a été busté, il a été arrêté.

Bureau des retards :
Le bureau des retards permettait à la police secrète de Napoléon d'intercepter les lettres, de les lire et de les remettre dans le circuit normal de cheminement du courrier.

Big Brother :
Terme utilisé pour parler de la surveillance sur le web. Tiré du roman de George Orwell - 1984. Une fiction décrivant un monde totalitaire où les hommes vivent sous le regard et le contrôle quasi-mental de Big Brother.

Bios :
Basic Input/Output System - Il est le pilier central de votre ordinateur. Il se trouve directement sur votre carte mère. Il contrôle au démarrage votre machine, les périphériques, etc...

Bootleg :
Morceau de concert pris à l'insu des chanteurs. Cette copie pirate du concert s'arrache au pret des collectionneur.

Call :
Numéros de téléphones.

Calling-card :
C'est le principe des cartes de téléphoniques utilisant un abonnement. En France nous avons eu la carte pastel. 10 chiffres et un code secret. Le pirate téléphone ou il le souhaite sur le compte du vrai propriétaire de la carte. Cette technique a évolué avec l'apparition des cartes pré-payées de type Kertel.

CCC :
Le Chaos computer club. Groupe de hacker mythique par excellence. Le CCC a été créé en Allemagne. Groupement légal depuis 1986. Son but, protéger les utilisateurs des abus de l'informatique. Son porte parole se nomme Andy Mueller-Maghun. Le CCC a eu à ses débuts quelques problémes avec les services de contre espionnage allemande et français.

CERT (Computer Emergency Response Team) :
Centre d'étude et de recherche lié aux problèmes de sécurité informatique. Créé en décembre 1988 par la DARPA suite à la diffusion d'un virus qui bloquera, en novembre de la même année, 10 % des ordinateurs connectés au réseau.

Cult of dead cow :
Le cDc est un groupe de hacker connu pour avoir inventé le logiciel Back Orifice, un virus trojan.

Clipper :
Puce de cryptage lancée par l'administration Clinton afin de contrôler le net. Le logo anti-clipper représente un poing serrant deux éclairs.

Coder :
Son rôle, est tous ce qui touche au codage, à la programmation. Il peut casser des protections, créer des logiciels, des intros, démos (intro-maker / demomaker), le trainers-maker, etc...

Cracker :
Logiciel qui égraine des mots de passe jusqu'à ce qu'il en trouve un valide. Le plus connu de ces programmes se nomme crackjack. Un cracker désigne aussi un programmeur spécialisé dans le cassage de code, de mots de passes ou de protection de logiciels. un cracker utilise une world List.

Crasher :
Pirate dangereux. Il détruit pour le plaisir. Utilise des armes tel que des virus pour immobiliser sa cible. Il efface, casse, modifie par jeu ou sur commande.

Crédit :
Représente la somme en Kilo-octets dont on dispose sur un Board pirate.

CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés. Veille au respect des lois françaises concernant l'informatique, ainsi qu'à la légalité des fichiers nominatifs et de leur utilisation - application de la loi 78-19 de janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés -

Cookie, cookies :
Les cookies sur le web sont des données au format texte. Ces données sont obtenues par le concepteur de la page web que vous consultez, soit parce qu'elles se réfèrent directement à ses pages ou au site, dans ce cas elles sont publiques et ne concernent pas particulièrement le lecteur, soit parce que le lecteur a complété et soumis un formulaire, et dans ce cas, elles se limitent aux entrées que le lecteur a bien voulu communiquer. Il y a deux façons de gérer les cookies: Soit en faisant appel au javascript, soit au moyens de programmes CGI. Ils permettent de connaître vos habitudes sur la page web, etc...

Cache :
Le répertoire cache est le lieu ou est répertorié et stocké toutes les pages web et leurs éléments, que vous avez visités sur le net (fichier HTML, images, animations,...). Toutes ces informations sont stockées pour que l'affichage des pages soit plus rapide sur les sites déjà visités au moins une fois.

DARPA :
Defense Advance Research Project Agency.
Cette agence américaine dépend du secrétariat de la défense américaine. Ils sont à l'origine, entre autre, de l'ARPANET.

Demomaker :
Il est passé du bon coté de l'underground informatique. Il réalise des démos, intros (de crack...). Chez les demomakers ont y trouvent graphistes, musiciens, codeurs, etc... Une démo est une expression artistique informatique. Ils se réunissent dans des démos party (The Party, Volcanic party, etc...) où en un temps fixés doivent produire une démo.

Déplombe, déplombage, déplomber :
C'est le fait d'enlever une protection. Le déplombeur est aussi appelé cracker.

Deleter ou Deleterz :
Personne qui télécharge sur un FTP puis supprime tout le contenu des répertoires, si un deleter est attrapé, il est lapidé sur place. Souvent des messages comme "Deleterz Sux" ou "Fuk U Delterz!" indique que le site à été vidé.

Divx :
Programme permettant de compresser sons et images.

Desassembleur :
En fait c'est le fait de désassembler un programme. Pour cela on utilise un langage que l'on appelle assembleur. Le mot est aussi utilisé dans le cas ou l'on souhaite mettre un logiciel sous forme de code. C, assembleur, cobol... Cela s'appelle aussi faire du "reverse engenering".

DoS :
Denial of Service.
Le DoS est une attaque informatique qui consiste à envoyer des requêtes à un serveur afin de l'immobiliser, de le rendre inactif.. Le site n'est plus en mesure de répondre a toutes les requêtes, donc il n'est plus visible par les internautes. Le cas le plus connu reste les attaques à l'encontre de Yahoo, CNN en février 2000. La technique du Dos, Denial of Service est apparue en 1987. Cette technique de piratage consiste à mettre en fonction des "zombies" des machines piratées qui vont officier à l'insu de leurs propriétaires respectifs afin que ces machines envoient des millions de messages en direction des serveurs-cibles ou des routeurs qui aiguillent le trafic. Inondées d'informations, de données, de requêtes, les cibles ne peuvent plus faire face, ralentissent ou tombent carrément en panne. En gros, vous avez votre téléphone, imaginez que toute la France vous appelle en même temps. Votre ligne sera saturée.

Dongle :
Protection physique pour protéger un logiciel. Une sorte de clef a inserer dans un port de votre ordinateur afin que le logiciel protégé par ce dongle soit activé et utilisable.

DNS :
Les serveurs DNS sont indispensables. Véritables annuaires du web ils permettent de passer d'un IP à un une adresse Url compréhensible. De 204.109.33.56 à zataz.com

D.S.T :
Direction de la Surveillance du Territoire. Service de contre-espionnage dépendant du ministère de l'intérieur. Le fantasme de tout pirate, se faire arrêter par la DST. Les Hackers les surnomment, les V.

DGSE :
Service de contre-espionnage, dépend de l'armée. S'occupe des affaires extérieures à la France.

Def Con :
Rassemblement de programmeurs, hackers, responsable sécurité qui se déroulent chaque année depuis 1992 à Las Vegas. Précédant le DEF CON à Las Vegas se déroule le Black Hat Briefings à New York.

DISSI :
Délégation Interministérielle pour la Sécurité des Systèmes d'Information.


Electro-Wizard :
Magicien de l'électronique. Tous ce qu'il touche se transforme en décodeur, black box et autres petites surprises électroniques.

Espiogiciel :
Dispositif logiciel capable de collecter des informations diverses concernant un internaute (adresse électronique, sites visités, logiciels possédés, etc…), puis de les diffuser - par le biais du réseau - jusqu'à son concepteur. L'intérêt et de connaître les habitudes de l'utilisateur, ses visites sur le Web, les logiciels qu'ils utilisent, etc…

Elite :
Désigne la "haute société" de la scène. Coders, crackers, Demomaker... Un élite cherche et trouve toutes les news. On est généralement élite lorsque l'on fait partie d'un groupe de traders. Les vrai "membres élite" sont très discrets et quasi-inconnus. Un élite ne dira jamais qui il est, à la différence avec un lamer qui lui est plus enclin à se vanter.

Empty site :
Site vide. Ne contient aucune news ou que des goodies.

Emulateur :
Logiciel permettant de simuler le fonctionnement d'une machine (et de ses logiciels) sur une autre machine. un émulateur de console de jeu par exemple ou d'un autre ordinateur.

Ezine :
appelé aussi Fanzine. Petit magazine papier ou numérique écrit par des passionnés. Réalisé avec peu de moyen, sauf celui de la passion.

Eurodac :
Banque de données où sont stockées les empreintes digitales des demandeurs d'asile. Cet instrument étant destiné à empêcher que les requérants déposent leur demande dans plusieurs pays. Outil mis en place lors des accords de Schengen.

Fake :
Vieux programme ou Faux programme ou jeux. Il permet d'attirer les internautes sur un site. L'intérêt ? Y cacher un trojan, faire tourner le compteur à pub. La cible est souvent un logiciel ou un jeu très attendus, de telle manière que tout le monde se rue dessus.

Fake stamps :
Moyen de ne pas payer son courrier en trafiquant le timbre. La méthode la plus connue, c'est la colle uhu sur le timbre. La colle sèche, il suffit de passer une éponge sur le timbre pour pouvoir ensuite le réutiliser. La poste à bien sur trouver un moyen de contre carrer cette technique.

Flatrate :
Fournisseur d'accès à l'internet proposant la connexion au web et les communications illimitées dans un même pack.

La FTC :
Federal trade commission.

Fat ass site :
Site de pro. Il est la caverne d'Ali baba de la news. Plein à raz bord de nouveautés.

FAI :
Fournisseur d'Accès à Internet.

Firewalls (porte coupe feu) :
Filtre entre plusieurs machines. Sert à protéger un réseau d'éventuelle attaque extérieur. Filtre et contrôle les accès.

Fuck U lamerz :
Message laissé par un Elite qui n'a pas trouvé son bonheur sur un site. C'est aussi le message laissé par un hacker qui a percé un code de sécurité trop rapidement.

Fanzine :
appelé aussi Ezine. Petit magazine papier ou numérique écrit par des passionnés. Réalisé avec peu de moyen, sauf celui de la passion.

Gamez ou Goodies :
Vieux programmes, Appz

Générateur :
Programme permettant de générer des numéros de cartes bancaires, de téléphones, de mot de passe, etc...

Godfrain :
La Loi Godfrain, votée le 5 janvier 1988. Cette Loi relative à la fraude informatique a créé des infractions spécifiques en la matière, reprises par les articles 323-1 à 323-7 du nouveau Code Pénal institué par la Loi du 22 juillet 1992 entrée en vigueur le 1er mars 1994.

Hacker's Handbook :
C'est le manuel du parfait pirate. Un bible qui met en ligne la conduite du hacker, l'éthique à suivre, etc...

Hacker :
C'est avant tout un programmeur informatique. Bidouilleurs et curieux, le hacker n'a qu'un seul but, faire évoluer ses connaissances et celles des autres. Le contraire d'un hacker, c'est le Pirate.

Hijacking :
L'Hijacking est aussi appelé Ip Splicing. Cette technique de piratage est une action sur une session active établie est interceptée par un utilisateur non autorisé. Les pirates peuvent agir une fois qu'il y a eu identification, le pirate pouvant ainsi se faire passer pour un utilisateur autorisé. Ce genre d'attaque remplace de plus en plus le sniffing, ou le casse de password. Plus clairement, une machine A envoie des infos à B. Ses informations sont divisées en plusieurs paquets qui sont reconnues à l'aide des numéros de séquence et d'acquittement pour assurer le bon ordre et les acceptations. Si le pirate envoie des données ressemblant à celle de la machine A, B les valides, et le pirate a réussi à tromper B.

Hexagone :
La protection hexagone existe depuis le cpc. Elle protége donc un logiciel en 5 phases. Si on en oublie une, les 4 autres réparent la sécurité manquante.

HIP :
Hacking in Progress.
Rassemblement de hackers. C'est le Woodstock informatique. Ca se passe en Hollande. Conférences, testes, et concours autours du Hacking y sont organisés.


Intro-makers :
Réalise des intros qu'il place au lancement d'un logiciel cracké. L'intro-maker devient très vite Demomaker. Même plaisir de création, mais cette fois légalement.

Icann :
Internet Corporation for Assigned Names and Numbers.
Organisme mondial charge de gérer les noms de domaines sur Internet. .com, .org, .net, .fr, .be, .ch, .etc...

IP :
internet Protocol. Standard utilisé pour l'adressage de données sur internet. Chaque ordinateur est connecté à une adresse IP qui lui est propre.

ISO, ISOZ :
Désigne des copies de CdRoms complets. En opposition au RIPS qui lui vient du format ISO des logiciel de gravure. On appelle ces copies téléchargeable, des "images de CD".

IRC :
internet Relay Chat. Outil de communication en temps réel. IRC a été conçu par le finlandais Jarkko Oikarinen en 1988. Il a participé notamment au RFC1459. IRC est basé sur l'utilitaire "talk" sur système Unix. Les serveurs IRC Undernet sont maintenant codés par Run.

Icann :
I nternet Corporation for Assigned Names and Numbers.
Organisme mondial charge de gérer les noms de domaines sur Internet. .com, .org, .net .fr .be .ch. etc...

Lame, Lamer, Lamerz :
Le lamer pompe tous ce qu'il trouve. Sur le net, tout le monde traite tout le monde de lamer. Il est synonyme de débutant. Le lamer est surtout quelqu'un qui se vante de faire partie de l'Elite.

Leech, leetch, leecher :
Crédits d'accès à un BBS, c'est aussi le fait de venir chercher quelque chose sur un Board. C'est aussi le fait de venir chercher quelque chose sur un Board. Désigne aussi la pratique d'un utilisateur sur un site qui prend tout et ne laisse rien, vient de l'anglais "leech"= "sangsue".

Loaded site :
BBS ou Site à visiter d'urgence. Contient beaucoup de news à télécharger.

Login :
C'est le nom d'un utilisateur.

Lag :
Temps que prend un message sur le web. les donnés numériques que vous envoyez mettent plus ou moins de temps à parvenir à votre destinataire. Ce délai est appelé lag.

News :
Nouveautés. Logiciels qui viennent tout juste de sortir sur un Board.

Nuke, nuker :
Dos attack utilisant le même procédé de que le DoS mais à une taille moindre. Vise surtout les canaux IRC.

Newbie :
Tiré de "New business". c'est le débutant, celui qui débute dans l'informatique. A ne pas confondre avec lamer.

Oldiez, Oldies :
Synonyme de Fake. Vieux programmes ou jeux, généralement plus d'un an par rapport à la sortie aux USA.

Overclocker, overcloking :
C'est le fait de "booster" votre machine. Lui donner un peu plus de puissance via des manipulation rarement catholique du genre mettre une mine de crayon dans un trou de votre carte mère. Trois possibilités d'overclokage dans votre machine : le processeur, la carte mère et votre carte vidéo.


P(A)BX (Private (Automatic) Branch (E)xchanger :
Un PABX est un standard automatique qui vous aiguille sur le poste désiré après avoir composé un code particulier. Le PBX utilise le réseau téléphonique interne de l'entreprise.

PKI :
La Public Key Infrastructure permet de sécuriser de façon globale l'accès à un réseau, à des informations et données. La PKI est utilisée dans les domaines suivants : E-mail, e-commerce, VPNs (réseau privé virtuels), Extranets.
Elle permet d assurer de bout en bout la sécurisation des accès et de transferts de données. Plusieurs éléments entrent en jeu dans ce système, notamment les serveurs de certificats et d authentification, les signatures électroniques, le cryptage du trafic internet (souvent par chiffrement SSL).
Si vous achetez sur Internet (avec paiement en ligne), c est un système de PKI qui assurera la sécurité de vos achats.

Party-lines :
Permettent d'appeler n'importe qui sans payer la communication. Utiliser lors de coding party.

Pirate :
Le contraire du hacker. Un pirate utilise son savoir, ou celui des autres, à des fins criminels.

Password, pwd :
Mot de passe.

PGP (Pretty Good Privacy) :
Programme de cryptage.
Son auteur se nomme Philip Zimmermann. Il utilise une clé public et une clé privée pour sécuriser vos messages. PGP est l'un des programmes les plus sur du web.

Phreaker :
Pirate spécialisé dans la fraude aux télécommunications. Télephone, GSm, etc...

Phreaking :
Touche à la piraterie téléphonique. Permet de ne pas payer les communications par différents procédés, Box, Calling-cards... Il s'agit en général de trouver un moyen d'accès à une ligne de maintenance via un numéro vert (gratuit). La légende veut que le premier Phreaker - voir - a utilisé un sifflet d'un paquet de céréale (Captain crunch de 1960 pour les collectionneurs) sifflant à la même fréquence que les commutateurs des télécoms, soit à 2600 Mhz.

Porteuse :
Son émit par une ligne téléphonique indiquant une Connexion à un modem, un fax...

Proggy :
Programme qui enregistre les frappes du clavier et l'enregistre pour être consulter plus tard. Très pratique pour les mots de passe.

Proxy :
Sorte de gros disque dur qui garde en mémoire les sites demandés sur le web. Permet d'accélérer les connections.

Ping 'O Death :
le ping de la mort / Ping of death. c'est un exploit de BUG de l'ICMP. Le principe est d'envoyer des pings (ou autre messages ICMP) très mal formé, en dépassant par exemple la taille max. que doit avoir un ping. Le résultat ? plantage et écran bleu.

Ping :
Un ping est un paquet numérique envoyé afin de vérifier le lag, le temps d'accès. Selon le temps du lag vous recevrez une réponse du ping (ping reply ou pong).

Reverse engineering :
C'est le fait de retravailler un logiciel existant pour l'améliorer, le mettre au goût de son utilisateur.

RSA :
Système de cryptage asymétrique inventée en 1978 par l'équipe d'experts en chiffrement Rivest, Shamir et Adelman.
Le 20 septembre 2000, à minuit, la licence de ce cryptage asymétrique est rentrée dans le domaine public.

Rips, RIPZ, Ripped :
Versions de jeux ou logiciels qui ont été nettoyés de leurs parties non indispensables - Vidéos, notices, etc... - pour permettre un téléchargement plus rapide.

Rape, Rapped :
Version de jeux ou logiciel ou le Rip à été trop important gâchant ainsi l'intérêt ou la fonctionnalité. Exemple : Un jeu d'aventure sans musiques, vidéos, sons, sous-titres, ...

ROM :
Copie d'un logiciel, souvent une cartouche de jeu provenant d'une console de jeux vidéo.
En émulation, on parle de ROM pour les supports non réinscriptibles à l'origine, comme les cartouches de consoles.
Dans l'émulation des ordinateurs (8 ou 16 bits), la ROM désigne bien souvent le système en mémoire. Les jeux, eux, sont des
images-disques (pour les disquettes) ou images-cassettes (pour... Les jeux sur K7 !), on parle donc en général, et pour faire court, d'images.

ROM :
Read Only Memory.

Scanner :
Logiciel qui essaye des numéros de téléphone, il indique les porteuses, lignes normale, fax, modem, Pabx...

SEFTI :
Service d'enquête lié aux fraudes technologique et informatique. Police française spécialisée dans la lutte de la cyber criminalité.

Sites FTP warez Sites FTP warez :
Site Internet ou l'on trouve des logiciels pirates, des warez.

Supplyer :
Il fournit la nouveauté à déplomber. La légende veut que le premier Supplyer fût la poubelle de la société de jeux vidéo LORICIELS. Chaque soir des pirates la visitaient pour récupérer les disquettes jetées. Depuis, les broyeurs ronronnent...

Swapper :
Qui diffuse les warez fraîchement déplombés.

Swapper-scanner :
Chasseur de calls, de porteuses, de tous ce qui lui permettra de distribuer des communications gratuites.

Sniffer :
Logiciel qui intercepte des fichiers sur un réseau. Il peut aussi permettre de récupérer les IP, les mails, tout dépend de sa configuration et de ce que l'on cherche.

Social Engenering :
C'est la base de la piraterie informatique. Renseignement auprès de la cible pour connaître un mot de passe, un numéro de téléphone ou tout simplement le nom d'un utilisateur d'un micro dans une entreprise. Le but étant d'avoir un maximum d'information qui permettront, pas exemple, de trouver un mot de passe.

Sysop, Root :
Personne qui gère un système, un Board, un site Internet.

Spoofing :
Le spoofing IP consiste en une usurpation, par un utilisateur du réseau, d'une adresse IP, afin de se faire passer pour la machine à laquelle cette adresse correspond normalement.

SWIFT :
Système d'échange interbancaire.

SCSSI :
Services Centraux de la Sécurité des Systèmes d'Informations.

Script Kiddies :
Utilisateurs de logiciels de piratage, sans vraiment en connaître le fonctionnement, à des fins de : frimes, bêtises, criminels.

SPAM :
Message, souvent publicitaire, envoyé en grand nombre. C'est répéter x000 fois le même message dans un forum, news group. Ce message n'est pas sollicité..

Spywar :
Dispositif logiciel capable de collecter des informations diverses concernant un internaute (adresse électronique, sites visités, logiciels possédés, etc…), puis de les diffuser - par le biais du réseau - jusqu'à son concepteur.


Telco :
Compagnie du téléphone. France Télécom, AT&T...

This site sucks :
Site pirate vide. C'est un site qui attire avec de fausses news, de faux warez. Le but ? gagner de l'argent avec la publicité ou alors pirater les visiteurs.

Trader :
Ce sont les dealers de logiciels pirates. Ils se chargent de récupérer et de distribuer les news.

Trainers :
Petit programme permettant d'avoir dans un jeu, des vies, de l'énergies infinies, en autre...

Trainers-maker :
Cherche et réalise les Trainers.

Trojan :
Logiciel qui permet de prendre le contrôle à distance d'une autre machine. Pour cela le pirate tente d'infecter sa cible avec un logiciel serveur qui permettra de copier, lire, voir ce qui se passe sur la machine infectée. Un Trojan ne peut fonctionner que si la machine a piratée possède le serveur du trojan et que cette machine est connectée sur le web. Les trojan les plus connus et utilisés sont : Back Orifice, NetBus.

Troyen :
Pluriel de trojan. Un trojan, des troyen.

TCP/IP :
Transport Control Protocol / Internet Protocol. C'est un protocole, un échange d'informations compréhensible par au moins deux machines. Il est obligatoirement utilisé par tous les internautes ainsi qu'une bonne partie des utilisateurs de LAN/WAN (réseaux locaux/larges d'entreprise).

Virus :
programme informatique utilisant la plupart du temps un bug dans une machine afin de se reproduire, bloquer, détruire ou détourner des informations de l'ordinateur infecté par ce virus.

Virii :
Pluriel de virus. Un virus, des virii.

War-dialer :
Programme qui recherche des numéros de téléphones.

Warez :
Logiciels piratés.

World List :
Liste de mots utilisaient comme dictionnaire dans les logiciels casseurs de mots de passe (cracker).

Zip :
Format de compactage permettant de réduire la taille d'un logiciel. Le logiciel de référence est Winzip. Ce format a été créé par la société PKWARE avec le logiciel PKZIP.

Zombie :
Un ordinateur "Zombie" est en fait un ordinateur piraté qui va servir, à l'insu de son propriétaire à des actes de piratages. Les "zombies" sont utilisées par exemple dans une attaque de type DoS. Les machines "Zombies" vont officier à l'insu de leurs propriétaires respectifs afin que ces machines envoient des millions de messages en direction des serveurs-cibles ou des routeurs qui aiguillent le trafic. Une machine Zombie permet de créer plusieurs attaques, rendant la traque du pirate difficile.

2600 :
Fréquence utilisée dans le Phreaking, 2600 hz. C'est aussi un groupe de Hackers américain. Il Edite un magazine du même nom. Possèdent un site légal sur le net.